Recommandations provisoires pour les vaccins anti-Ebola

Notes d'information de l'OMS (Position paper)
Ebola
Régions multiples
Titre original
Interim recommendation Ebola vaccines
Auteur(s)
SAGE
Source(s)
SAGE Publications
Année de publication
2018

Description

Le 1er août 2018, le Ministère de la santé de la République Démocratique du Congo a déclaré une nouvelle flambée de maladie à virus Ebola dans la province du Nord-Kivu. Le Ministère de la santé, l’OMS et les partenaires ripostent à cet événement et travaillent à établir l’ampleur réelle de cette flambée.1
Cette nouvelle flambée de maladie à virus Ebola (MVE) sévit dans les provinces du nord-est de la République Démocratique du Congo, à la frontière de l’Ouganda. La province du Nord-Kivu est l’une des plus peuplées avec 8 millions d’habitants. Elle est limitrophe de quatre autres provinces (Ituri, Sud-Kivu, Maniema et Tshopo), ainsi que de l’Ouganda et du Rwanda. La sous-région est confrontée à une très grande insécurité et à une crise humanitaire qui s’aggrave, avec plus d’un million de personnes déplacées et l’exode continuel de réfugiés vers les pays voisins, l’Ouganda, le Burundi et la Tanzanie.
Les facteurs de risque potentiels de transmission de la MVE aux niveaux national et régional comportent les liaisons de transport entre les zones affectées, le reste du pays et les pays limitrophes ; le déplacement interne des populations ; et le déplacement des réfugiés congolais vers les pays voisins. Le pays connaît parallèlement plusieurs épidémies et une crise humanitaire prolongée. De plus, les conditions de sécurité au Nord-Kivu pourraient empêcher la mise en oeuvre des actions de riposte. Dans ce contexte, on considère que le risque est élevé pour la santé publique aux niveaux national et régional et faible au niveau mondial.
Cette situation entraîne des limitations pour la mise en oeuvre de la stratégie de vaccination en ceinture, basée sur l’identification des contacts, telle qu’elle a été recommandée par le Groupe stratégique consultatif d’experts sur la vaccination (SAGE) en avril 2017.2 Ila donc fallu d’urgence examiner des options et des stratégies adaptées pour l’utilisation du vaccin rVSVΔG-ZEBOV-GP si la stratégie de vaccination en ceinture s’avérait infaisable.
Compte tenu de l’urgence, les membres du groupe de travail sur les vaccins anti-Ebola au sein du SAGE et les membres du SAGE ont examiné la situation épidémiologique et les données disponibles pour le groupe de travail concernant les différents vaccins candidats, ainsi que l’impact des différentes interventions.

Actualités et évènements en relation

  • SAGE (Groupe stratégique consultatif d’experts sur la vaccination)

    new Interim Recommendations on Vaccination against Ebola Virus Disease from SAGE

    13.05.2019

    Over the last four weeks, the Ebola outbreak in the Eastern Provinces of the Democratic Republic of Congo (DRC) has deteriorated with a large increase in the number of cases1. A major factor in this rise is an increase in critical security incidents that have dramatically affected the ability to identify, follow up and vaccinate contacts successfully. This context challenges the implementation of ring vaccination based on the identification of contacts and contacts of contacts, as recommended by SAGE in April 2017 and confirmed by SAGE during its April 2019 meeting. Further, a potential vaccine shortage may manifest in case the outbreak expands further and/or is prolonged.

    Lire la suite
  • 13 -24
    Mai
    France

    Advanced Course of Vaccinology

    ADVAC 20th
    Fondation Mérieux & Université de Genève
    Les pensieres, Veryier-du-lac
  • 13 -14
    Juin
    Australie
    Agenda & Minutes

    ATAGI meeting